Saint Florent
Saint Antoine
Bon Pasteur

Par les sacrements de l’initiation chrétienne, l’homme reçoit la vie nouvelle du Christ. Or, cette vie, nous la portons « en des vases d’argile » (2 Co 4, 7). En effet, notre existence naturelle est soumise à la souffrance, à la maladie et à la mort et la vie nouvelle d’enfant de Dieu en Christ peut être affaiblie et même perdue par le péché.

Le Seigneur Jésus-Christ, médecin de nos âmes et de nos corps, Lui qui a remis les péchés au paralytique et lui a rendu la santé du corps (cf. Mc 2, 1-12), a voulu que son Église continue, dans la force de l’Esprit Saint, son œuvre de guérison et de salut. C’est le but des deux sacrements de guérison : du sacrement de pénitence et de l’onction des malades.