Le dimanche dans le cénacle familial

Mes frères, la solution de facilité serait une fois encore l’écran, regarder une messe à la télévision ou via internet. Les chrétiens aujourd’hui persécutés n’ont ni l’un ni l’autre ! Pour les personnes seules, cette démarche est compréhensible. Mais ceux qui ont la grâce de ne pas être isolés, la grâce d’avoir un conjoint, un ou plusieurs frères et sœurs à leur côté, l’écran est une paresse spirituelle, même un écran à la grâce !

Je vous exhorte à découvrir, même maladroitement, la richesse d’une liturgie célébrée avec ceux qui vivent à vos côtés. « Là ou deux ou trois sont réunis mon nom – assure Jésus – je suis présent au milieu d’eux. » Cette célébration dans l’Église domestique, avec un échange sur la Parole de Dieu après sa proclamation est une présence réelle du Christ au milieu de vous.

La tradition juive affirme que ce n’est pas Israël qui a gardé le sabbat, mais le sabbat qui a gardé Israël ! Le jour du Seigneur ainsi gardé en famille, gardera vos familles !

Pierre ABRY, curé

Comment faire ?

Prières pour accompagner la communion spirituelle